Le Mannequin Arabe, Paria De La Mode

La « libyenne », au 19ème siècle, on ne l'appelait pas comme ça; on l'appelait l'« odalisque », la « fille d'Alger », la « sarrasine », la « fille arabe ». Les cartes postales de l'époque - fin 19ème, commencement 20ème -, les tableaux orientalistes, les romans coloniaux en étaient pleins. Il y avait une érotisation très intensive des gonzesses, qu'on espérait pouvoir rencontrer en voyageant en tant que touriste ou colon, au Maroc, en Égypte, en Turquie. Et cette fille était conçue comme davantage sensuelle, surtout experte dans les choses de l'affection, et surtout offerte, disponible à l'bonhomme blanc.beur wikipedia

La synthèse de ces deux ouvrages est la suivante : le Alcoran n'est pas l'œuvre d'un auteur unique, écrivant au sixième siècle inférieurement la dictée de Dieu (Allah), mais un texte écrit par deux personnes (extremum 30, maximum 100, médiane 50), sur une période de 200 ans, les deux tiers de cet ouvrage étant une traduction en langue arabe d'un texte écrit originellement en araméen ; entiers les documents du « proto Alcoran », rédigés entre le sixième et huitième siècle, ayant été systématiquement détruits par les deux califes qui se sont utilisés à élaborer une doctrine officielle, conçue pour combattre le christianisme, ci à partir des ouvrages de la coterie des judéo-nazaréens, chassés de Palestine au reste du second sac de Jérusalem, en 586 de notre ère.beur wikipedia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *